Hits Des Clips 1968 – The Moody Blues : Nights in White Satin

The Moody Blues – Nights in White Satin

RĂ©sultat de recherche d'images pour "The Moody Blues"

Publié en single le 10 novembre 1967, fleuron de l’album Days of Future Passed, le morceau devra pourtant attendre quelques années avant de devenir un tube américain, donc international, grâce à l’obstination d’un DJ de Seattle. En France, il se classa en tête des hit-parades dès sa sortie : sa version originale de sept minutes et trente-huit secondes, juste un peu plus longue que le futur « Hey Jude » des Beatles, constituait le slow idéal des boums adolescentes.

Avec sa mélodie émouvante et aisément mémorisable, son habillage symphonique, son crescendo dans les refrains et son joli pont instrumental classique sculpté au flûtiau, la chanson devient l’un des hymnes du rock progressif naissant, à égalité avec le « A Whiter Shade of Pale » de Procol Harum, sorti quelques mois plus tôt. Bel exploit de la part d’un groupe de rythm’n’blues originaire de la banlieue de Birmingham, au patronyme bricolé à partir de l’enseigne d’une brasserie locale et du « Mood Indigo » de Duke Ellington, et jusque-là auteur d’un seul honnête succès baptisé « Go Now », une reprise de la chanteuse afro-américaine Bessie Banks, plus doo-wop que pop.

Signé chez Decca dès 1964, le groupe publiera un album intitulé The Magnificent Moodies – carrément -, suivi d’une poignée de 45-tours, dont un sirupeux « Boulevard de la Madeleine » (sic), avant de se séparer pour manque de succès… pour se reformer un mois après. Entre-temps, l’un des fondateurs, le guitariste Denny Laine, en a profité pour mettre les voiles : on le retrouvera quelques années plus tard au sein des Wings de Paul McCartney. Prétexte à engager un nouveau venu, Justin Hayward, qui vient de louper une place de guitariste chez les Animals d’Eric Burdon. Le bassiste John Lodge complète, avec le flûtiste-harmoniciste Ray Thomes, le claviériste Mike Pinder et le batteur Graeme Edge, la nouvelle formation, bien décidée à abandonner le rhythm’n’blues de papa pour jouer ses propres compositions, quitte à flirter avec la musique classique.

C’est là qu’intervient notre instrument magique, le mielleux mellotron, qui va devenir la marque de fabrique des Moody Blues new style. Il se trouve que Mike Pinder a suivi tout le cirque depuis le début : il a travaillé avec la société qui a conçu la machine et en a étudié de près l’évolution. Dès le mois de septembre 1967, les nappes caractéristiques de l’engin (modèle Mark II, pour les connaisseurs) parsèment le 45-tours « Love and Beauty », modeste préambule au jackpot des « nuits de satin blanc » qui vont suivre. Une chanson écrite à l’âge de 19 ans par un Justin Hayward inspiré par le cadeau d’une de ses petites amies : des draps de satin. Drôle d’idée. Peut-être un cadeau de rupture, vu la teneur mélancolique de la chanson, décrivant un amour lointain et désespéré. Le morceau, rebaptisé simplement « The Night » et agrémenté d’un poème, trouvera naturellement sa place au sein de l’album Days of Future Passed, conçu comme une sorte d’opéra égrenant les différents moments de la journée, du lever au coucher. L’idée de l’album-concept est venue de la maison de disques qui suggéra tout d’abord aux Moody Blues de réaliser une version rock de la Symphonie N°9, dite du « Nouveau Monde » d’Antonin Dvorak. Mais les musiciens déclinèrent la proposition, préférant enregistrer leurs propres compositions.

Arrangé par le compositeur et chef d’orchestre Peter Knight avec le London Festival Orchestra, produit par Tony Clarke pour le label Deram, le disque ne connut qu’un succès mitigé à sa sortie, sans doute à cause de son côté certes précurseur, mais un tantinet prétentieux. Le single « Nights in White Satin », dans une version ramenée à quatre minutes environ, fera pourtant l’objet de centaines de reprises, dont, parmi les plus notables, celles d’Eric Burdon, des Shadows, de Nancy Sinatra, Tori Amos, Bettye LaVette ou Georgio Moroder, et, côté français, de Franck Pourcel, de Marie Laforêt et du regretté Alain Bashung.

Source : rollingstone.fr/

Open in Spotify

Nights in white satin,
Never reaching the end,
Letters Ive written,
Never meaning to send.

Beauty Id always missed
With these eyes before,
Just what the truth is
I cant say anymore.

cause I love you,
Yes, I love you,
Oh, how, I love you.

Gazing at people,
Some hand in hand,

Just what Im going thru
They can understand.

Some try to tell me
Thoughts they cannot defend,
Just what you want to be
You will be in the end,

And I love you,
Yes, I love you,
Oh, how, I love you.
Oh, how, I love you.

Nights in white satin,
Never reaching the end,
Letters Ive written,
Never meaning to send.

Beauty Id always missed
With these eyes before,
Just what the truth is
I cant say anymore.

Cause I love you,
Yes, I love you,
Oh, how, I love you.
Oh, how, I love you.

cause I love you,
Yes, I love you,
Oh, how, I love you.
Oh, how, I love you.

 

 

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1969 - Aphrodite's Child : I Want To Live

sam Mai 29 , 2010
 Aphrodite’s Child – I Want To Live Voir la bio « I Want To Live » est une chanson d’amour basĂ© sur une Ĺ“uvre classique de 1780 par J.P Martini (Plaisir d’amour). En 1969, le groupe de Demis Roussos sortait le EP « I Want To Live » qui comprenait aussi « Magic Mirror ». […]

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Hanson : « Mmmbop » »Voir le clip « Hits Des Clips 1996 – Los Del Rio : « Macarena » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Yazz : Stand Up For Your Love Rights »Voir le clip « Hits Des Clips 2010 – Mylene Farmer : « Oui mais… non » »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – Calogero : Je joue de la musique »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – George Michael & Elton John : Don’t Let The Sun Go Down On Me »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – The Bucketheads : « The Bomb » »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – USA For Africa : We Are The World »Voir le clip « Hits Des Clips 1996 – Reciprok : « Balance-toi » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Kraftwerk : Musique Non-Stop (Boing Boom Tschak) »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – MC Solaar : Victime De La Mode »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Placebo : Song To Say Goodbye »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Pet Shop Boys : West End Girls »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Mylene Farmer & Sting : Stolen Car »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – Martin Solveig Feat. Chakib Chambi : « One. 2. 3. Four » »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – SWV : « Right Here (Human Nature Remix) » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Les Avions : Nuit sauvage »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Yseult : La vague »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – EXP Featuring Julia : Shake Your Body »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Alonzo, Jul : Normal »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – M. Pokora : Alexandrie, Alexandra »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – New Kids On The Block : Games »Voir le clip « Hits Des Clips 1983 – Al Jarreau : Boogie Down »Voir le clip « Hits Des Clips 1969 – Serge Gainsbourg & Brigitte Bardot : Bonnie and Clyde »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – Pony Pony Run Run : « Hey You » »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – The Virgins : « Rich Girls » »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Booka : « Mutoto » »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – Fun Factory : « Celebration » »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Alonzo, Jul : Ils Le Savent »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – One-T : « Music Is The One-T ODC »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Peter Gabriel & Kate Bush : Don’t Give Up »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Samantha Fox : I Only Wanna Be With You »Voir le clip « Hits Des Clips 2003 – Daft Punk : « Too Long » »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – Diana King : « Shy Guy » »Voir le clip « Hits Des Clips 2020 – Vitaa & Slimane : Pas beaux »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – MC Hammer : Have You Seen Her »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Bilal Hassani : Roi »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – IAM : Demain c’est loin »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Pascal Obispo : « 1980 » »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – George Michael & Queen : Somebody To Love »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Michael Jackson : Dirty Diana »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Ilona Mitrecey : « Un Monde Parfait » »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Alonzo – Y´A Rien A Faire »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – The Weeknd : Can’t Feel My Face »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Mylene Farmer : M’effondre »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Gregorian : So Sad »Voir le clip « Hits Des Clips 1983 – Shannon : Let The Music Play »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Les Ablettes : Jackie s’en fout »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Gérard Blanchard : Elle voulait revoir sa Normandie »Voir le clip « Hits Des Clips 1998 – Air : Sexy Boy »