Hits Des Clips 1979 – Patrick Hernandez : Born to Be Alive

Patrick Hernandez – Born to Be Alive

Chanson composĂ©e en 1973, initialement sortie en 1978 et qui connut d’abord le succès en Italie la mĂŞme annĂ©e sous une version remixĂ©e, version qui sortira au dĂ©but de l’annĂ©e suivante en France ainsi que dans d’autres pays europĂ©ens, avec succès.

Premier single extrait de son premier album studio Ă©ponyme Born to Be Alive (1979), la chanson a Ă©tĂ© Ă©crite par Patrick Hernandez et produite par Jean Vanloo. Le single a rencontrĂ© un succès mondial Ă  l’Ă©poque, notamment en Europe oĂą Born to Be Alive se classe no 1 en Autriche, en Suède, en Norvège et en France2.

Born to Be Alive est le premier single et le seul grand succès du chanteur français. Celui-ci prĂ©tend dans sa biographie Alive ! que la chanson est « le troisième titre le plus vendu de l’histoire aux États-Unis », qu’il a « obtenu 56 disques d’or dans 25 pays » et que « 27 millions d’exemplaires ont Ă©tĂ© vendus Ă  travers le monde »3. Cependant, ces informations sont contredites par la RIAA (le titre ne figurant pas parmi les 100 meilleures ventes aux États-Unis), le Livre Guinness des records et les organismes officiels (la chanson n’ayant reçu qu’un disque de platine au Canada, un disque d’or aux États-Unis et en Allemagne, et un disque d’argent au Royaume-Uni).

Source : Wikipédia

Patrick Hernandez : « Born to be Alive » lui rapporte entre 800 et 1.500 euros par jour ! 

chartsinfrance.net en 2014

 

Patrick Hernandez est nĂ© le 6 avril 1949 au Blanc-Mesnil (actuellement en Seine-Saint-Denis, anciennement en Seine-et-Oise), d’un père prĂ©parateur en pharmacie d’origine espagnole, et d’une mère comptable d’origine italienne. Il grandit Ă  Savennières, une commune proche d’Angers, et passe la fin de son adolescence avec sa mère Ă  Goussainville (Val-d’Oise) oĂą il frĂ©quente le collège Pierre-Curie. « C’est lĂ  que j’ai commencĂ© Ă  faire de la musique de manière professionnelle. Les hasards de la vie m’ont amenĂ© en PĂ©rigord. J’avais 19 ans et je dĂ©butais en jouant dans des bals, Ă  PĂ©rigueux ou Ă  Limoges. » Il a vĂ©cu quelque temps Ă  Noyon dans l’Oise vers les annĂ©es 1970/1980. Patrick Hernandez fait ses premières incursions dans le monde de la musique en intĂ©grant diffĂ©rents groupes, avec lesquels il sort quelques 45-tours qui ne connaissent pas le succès, dont la première version de Back to the boogie, qu’il reprendra quelques annĂ©es plus tard sur son premier 33-tours avec HervĂ© Tholance. Produit par Jean-Claude Pellerin et Jean Van Loo, c’est le groupe Paris Palace Hotel, dit P.P.H., fondĂ© par Patrick Margueron et qui comptait dĂ©jĂ  parmi ses membres HervĂ© Tholance qui, après une maquette faite au Studio D.E.S. Ă  Bruxelles, enregistre en 1975 au studio 92, un album de 14 chansons dont la première version de Born to Be Alive. Mais l’album n’est jamais sorti et le groupe se dissout fin des annĂ©es 1970 (1978-79).

DĂ©couragĂ©, Patrick Hernandez songe Ă  arrĂŞter la musique et, après une rupture amoureuse, part Ă©lever des veaux dans le PĂ©rigord. Il jouera dans l’orchestre de Martin Transit sous le pseudonyme de Pat Harrison, et frĂ©quentera notamment la boĂ®te de nuit très Ă  la mode de l’Ă©poque : la RĂ©gence. Il revient chanter son tube de nombreuses fois en Dordogne, Ă  Thiviers, Excideuil, PĂ©rigueux ou encore Tourtoirac, oĂą il est accompagnĂ© par le groupe local dans lequel joue notamment Michel Basler, un grand batteur bien connu dans le Sud-Ouest, et oĂą chante Jacky Cardona, ex-ingĂ©nieur du son et choriste de Mike Brant.

Il modifie ses projets quand le producteur Jean Van Loo, sponsorisĂ© par Marcel De Keukeleire, directeur des Éditions Elver, lui demande de le rejoindre Ă  Mouscron, en Belgique, pour travailler ensemble. Grâce Ă  lui, il enregistre Ă  nouveau au Studio D.E.S, dans un arrangement de Guy Delo, supervisĂ© par Jack Say, propriĂ©taire du Studio, le titre disco Born to Be Alive, inspirĂ© d’anciennes chansons Ă  succès de plusieurs pays, qui Ă©tait Ă  l’origine une chanson rock. Cet enregistrement sera remixĂ© dans diffĂ©rents studios, et c’est finalement la version mixĂ©e au Studio Kathy, Ă  Ohain (Belgique), qui sera mise sur le marchĂ©. Le disque rencontre d’abord le succès en Italie en 1978, oĂą il est certifiĂ© disque d’or, avant d’ĂŞtre Ă©ditĂ© par CBS France l’annĂ©e suivante.

Il reste Ă  la première place du hit-parade français durant trois mois Ă  partir de mars 1979. En Grande-Bretagne, Born to be Alive atteint la dixième place des charts et reste classĂ© durant quatorze semaines. Aux États-Unis, le titre se classe Ă  la seizième place du Billboard et reçoit un disque d’or (plus d’un million d’exemplaires vendus).

PortĂ© par ce succès planĂ©taire, pour lequel Jean-Claude Pellerin a assurĂ© la production avec Jean Van Loo et la promotion jusqu’en 1981 dans le monde entier, Patrick Hernandez devient multi-millionnaire en quelques mois, n’effectue ses dĂ©placements qu’en limousine et convoque des foules immenses Ă  chaque apparition en public. Cependant, le reste de sa carrière en pâtit. Son deuxième 45-tours, Back to Boogie, un titre Ă©galement extrait de l’album de P.P.H., en duo avec son complice HervĂ© Tholance, sorti durant l’Ă©tĂ© 1979, est ainsi très loin des ventes de son prĂ©dĂ©cesseur. Après une succession d’Ă©checs avec ses autres titres, il dĂ©cide de prendre du recul jusqu’Ă  retomber peu Ă  peu dans l’oubli.

Le succès de Born to be Alive permet toutefois Ă  Patrick Hernandez d’ĂŞtre frĂ©quemment invitĂ© dans de nombreuses Ă©missions tĂ©lĂ©visĂ©es consacrĂ©es au disco, et de sortir des compilations dans les annĂ©es 1990.

Après avoir achetĂ© une maison en Dordogne, il vit depuis plus de 15 ans Ă  l’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse. D’après Patrick Hernandez lui-mĂŞme, le seul titre Born to be Alive lui rapporte encore en 2012 entre 1 000 et 1 500 euros par jour, du fait de son triple statut d’auteur, compositeur et interprète.

En juillet 2010, Ă  Gordes (Vaucluse), il est l’invitĂ© de la confrĂ©rie des vins des CĂ´tes du Ventoux qui l’intronise devant un public de plus de 500 personnes. En 2012, dans le film Stars 80 produit par Thomas Langmann, il joue son propre rĂ´le.

En 2014, il enregistre la chanson Changer le monde avec l’amour en duo avec Alec Mansion (LĂ©opold Nord & Vous).

Depuis 2013, il participe Ă  la tournĂ©e Stars 80. La saison 2 a dĂ©butĂ© en octobre 2014 et dure jusqu’en juillet 2015, avec un passage au Stade de France le 9 mai 2015.

En 2016, il publie Alive !, une autobiographie oĂą il raconte l’incroyable succès du single Born to Be Alive.

En 2020, il se produit toujours en tournĂ©e « Stars 80 » mais Ă  cause de l’Ă©pidĂ©mie de Coronavirus (Covid-19) les dates ont Ă©tĂ© annulĂ©s.

 

 

Parmi la troupe auditionnĂ©e par Patrick Hernandez et son producteur Jean Van Loo pour une tournĂ©e promotionnelle, figurait une jeune danseuse amĂ©ricaine, Madonna Louise Ciccone, qui deviendra cĂ©lèbre par la suite. Ayant trop de personnalitĂ© pour figurer comme simple danseuse dans le show de Patrick Hernandez, Madonna fut invitĂ©e Ă  Paris oĂą elle sĂ©journa boulevard de Courcelles dans la chambre de bonne situĂ©e au-dessus de l’appartement de Jean-Claude Pellerin, pour recevoir d’autres propositions oĂą elle tiendrait le rĂ´le de vedette principale. Aucun de ces projets orientĂ©s disco ne fut concrĂ©tisĂ©. Contrairement Ă  la rumeur, Madonna n’a donc jamais dansĂ© pour Patrick Hernandez.
Le personnage de Patrick Hernandez est un mĂ©lange de dandy et de lord, le nez en l’air et toujours armĂ© d’une canne (il a eu une collection d’une centaine de cannes). Cette image lui colle toujours Ă  la peau, et cette fameuse canne qu’il a essayĂ© de faire disparaĂ®tre dans les annĂ©es 1980 est revenue dans les annĂ©es 1990.
Patrick Hernandez avait été coaché par le chorégraphe Amadeo, qui lui-même avait sorti un album produit par Jean Van Loo.
Jean-Claude Pellerin avait demandĂ© au graphiste Christian Caumon (qui faisait beaucoup de pochettes de disques produits par Van Loo) de ne pas mettre la tĂŞte de Patrick Hernandez sur la pochette, par peur de le mettre dans une impasse au cas oĂą le disque n’aurait pas marchĂ©. C’est pourquoi sur la pochette originale on voit 6 gravures de dames se laçant le corset dans un style rappelant les peintures d’Andy Warhol.

 

Open in Spotify

 

We were born to be alive
We were born to be alive
Born, born to be alive
(Won’t you be alive)
You see you were born
Born, born
(Born to be alive)
People ask me why
I never find a place to stop
And settle down, down, down
But I never wanted all those things
People need to justify
Their lives, lives, lives
You see you were born
Born, born to be alive
(Born to be alive)
You see you were born
Born, born
(Born to be alive)
It’s good to be alive
To be alive
To be alive
It’s good to be alive
To be alive
To be alive
It’s good to be alive
Time was on my side
When I was running down the street
It was so fine, fine, fine
A suitcase and an old guitar
And something new to occupy
My mind, mind, mind
You see you were born, born
Born to be alive
(Born to be alive)
You see you were born, born, born
(Born to be alive)
You see you were born, born
Born to be alive
(Born to be alive)
You see you were born, born, born
(Born to be alive)
You see you were born, born
Born to be alive
(Born to be alive)
You see you were born, born, born
(Born to be alive)
Born, born to be alive
(Born to be alive)
You see you were born, born, born
(Born to be alive)
Born, born to be alive
Source : LyricFind

 

 

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1979 - Peaches And Herb : Shake Your Groove Thing

mer Juin 30 , 2010
 Peaches & Herb – Shake Your Groove Thing Peaches & Herb est un duo de chanteurs amĂ©ricains originaire de Washington. Il est composĂ© d’Herb Fame (nĂ© Herbert Feemster le 1er octobre 1942) et de plusieurs chanteuses Ă  tour de rĂ´le depuis 1966, la première et plus notoire Ă©tant Francine […]

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Superfunk Feat. Ron Caroll : « Lucky Star » »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Status Quo : In The Army Now »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Eddy de Pretto : Random »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – Star Academy 4 : « Adieu Monsieur le professeur » »Voir le clip « Hits Des Clips 1981 – Al Jarreau : Roof Garden »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – Jeanne Mas : Johnny, Johnny »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – Sade : Kiss Of Life »Voir le clip « Hits Des Clips 1979 – Sheila & the B. Devotion : Spacer »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Christina Aguilera : What A Girl Wants »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – MC Solaar – « Hijo De Africa » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Corynne Charby : Boule De Flipper »Voir le clip « Hits Des Clips 1978 – Cerrone : Give Me Love »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Michael Jackson : Smooth Criminal »Voir le clip « Hits Des Clips 1998 – Aerosmith : I Don’t Want to Miss a Thing »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Jean Leloup : 1990 »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Big Fun : Blame It On The Boogie »Voir le clip « Hits Des Clips 2011 – Cassius : « I 3 U So » »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Daft Punk Feat. Pharrell Williams : « Get Lucky » (Audio) »Voir le clip « Hits Des Clips 1996 – Kim Wilde : « Shame » »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Les Inconnus : Auteuil Neuilly Passy (Rap B.C.B.G.) »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Loony Bin : « So Mad » »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – AC/DC : Thunderstruck »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – L’Abbé Pierre : Les enfants sans Noël »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Madonna : Erotica »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Madonna : Like A Prayer »Voir le clip « Hits Des Clips 1998 – Phil Fuldner : « S-Express » »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – LeAnn Rimes : « Can’t Fight The Moonlight » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Michael Jackson : Leave Me Alone »Voir le clip « Hits Des Clips 1973 – Pink Floyd : Money »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Geraldine : Bouge (ton attitude) »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Mel & Kim : Showin’ Out (Get Fresh At The Weekend) »Voir le clip « Hits Des Clips 1984 – Jermaine Jackson & Pia Zadora : When the rain begins to fall »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – Anastacia : Left Outside Alone »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Kylie Minogue : Step Back In Time »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Les Enfoirés : « Le temps qui court » »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – Murray Head : One Night In Bangkok »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Inner City : Good Life »Voir le clip « Hits Des Clips 1996 – Teri Moïse : « Les poèmes de Michelle » »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – 740 Boyz : « Shimmy Shake » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Melody : Y’a pas que les grands qui rêvent »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Cerrone : Move Me »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – New Kids On The Block : Games »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Jean Dujardin : « Le Casse De Brice » »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – David Guetta : « Just A Little More Love » »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Daft Punk : « Harder, Better, Faster, Stronger (Live) » »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Gotye Feat. Kimbra : « Somebody That I Used To Know » »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Cleptomaniacs Feat. Bryan Chambers – « All I Do » » »Voir le clip « Hits Des Clips 1999 – Alice Deejay : Better Off Alone »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Elton John : Whispers »Voir le clip « Hits Des Clips 1984 – Mylène Farmer : Maman A Tort »