Hits Des Clips 1977 – France Gall : Musique

France Gall – Musique

 ✞ décédée le 7 janvier 2018 ✞

Musique est une chanson Ă©crite et composĂ©e par Michel Berger, interprĂ©tĂ©e par France Gall, parue sur l’album Dancing Disco.

C’est le premier single tirĂ© de cet album.

Elle sera reprise en 2002 par les élèves de la Star Academy 2.

 

Isabelle Gall nait le 9 octobre 1947 à Paris. Son père, Robert Gall (1918-1990) est ancien élève du conservatoire, chanteur et auteur (notamment  de La Mamma pour Charles Aznavour). Sa mère, Cécile Berthier, est la fille de Paul Berthier (1884-1953), cofondateur de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

C’est en famille qu’elle s’initie à la musique en commençant le piano à 5 ans, puis la guitare vers 11 ans. Adolescente, elle fait de la musique avec ses deux frères, les jumeaux Patrice et Philippe. La petite Isabelle est surnommée « Babou » par sa famille, surnom qu’elle porte encore aujourd’hui. Son père, devant son caractère déjà affirmé, lui octroie le titre de « petit caporal ».

Au printemps 1963, son père l’incite Ă  enregistrer quelques chansons et très rapidement, il lui signe un contrat chez Philips oĂą Denis Bourgeois est dĂ©jĂ  directeur artistique de Serge Gainsbourg.  On lui impose de changer de prĂ©nom … elle deviendra « France » Gall.

Le jour de ses 16 ans, son premier disque est diffusĂ© Ă  la radio : « Ne soit pas si bĂŞte » est un succès. Par la suite, Serge Gainsbourg lui Ă©crit de nombreuses chansons qui se placeront très vite en tĂŞte du hit-parade comme par exemple « N’Ă©coute pas les idoles » et « Laisse tomber les filles ». Elle collabore avec de nombreux paroliers dont Joe Dassin, Pierre DelanoĂ« et Alain Goraguer. Fin 1964, c’est avec regret qu’elle enregistre la chanson pour enfants « SacrĂ© Charlemagne » qui se vendra Ă  plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde entier.

Le 20 mars 1965, France Gall représente le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson. Elle gagne avec « Poupée de cire, poupée de son » (Gainsbourg / Goraguer). Le chanson dépasse les frontières européennes et est alors enregistrée dans pas moins de cinq langues, dont le japonais.

En 1966, Gainsbourg lui écrit la chanson « Les Sucettes ». Un titre qui provoquera un  malaise pour France Gall quand elle comprendra, plus tard, le sens réel des paroles.

Par la suite, les disques de France Gall ne rencontrent pas le même succès. En 1967, « Teenie Weenie Boppie », chanson avec laquelle Gainsbourg signe une charge contre le LSD, fait un grand flop qui marque la fin de leur collaboration.

A la fin des annĂ©es 60, France Gall entame une carrière outre Rhin oĂą elle enregistre rĂ©gulièrement jusqu’en 1972 avec une Ă©quipe spĂ©cifique qui composera des chansons en allemand. Beaucoup d’Allemands croiront d’ailleurs pendant longtemps que France est de leur nationalitĂ©.

Jusqu’en 1971, les chansons qu’elle sortira en France, notamment avec la maison de disques « La compagnie », ne rencontreront pas le succès.

C’est en entendant Ă  la radio, un jour de 1973, la chanson « Attends-moi » interprĂ©tĂ©e par Michel Berger (de son vrai nom Michel Hamburger) que France Gall est subjuguĂ©e par sa musique. Ă€ l’occasion d’une Ă©mission de radio, elle lui explique combien elle aimerait collaborer avec lui. Au dĂ©but, il n’est pas intĂ©ressĂ©. Ce n’est que six mois plus tard, en 1974, après qu’elle ait fait une voix sur le titre « Mon fils rira du rock’n’roll » du nouvel album de Michel Berger, qu’il acceptera d’Ă©crire pour elle. Il lui offre « La DĂ©claration d’amour », premier succès d’une longue liste qui permettra Ă  la carrière de la chanteuse de prendre un nouvel essor avec des chansons toutes composĂ©es par Michel Berger. Le public rĂ©pondra tout de suite prĂ©sent. En 1976, elle sort l’album « France Gall » et en 1977, l’album « Dancing Disco ».

Les deux artistes se marient le 22 juin 1976 Ă  Paris. Par cette alliance, France Gall devient la belle-fille du professeur Jean Hamburger, membre de l’AcadĂ©mie française, et de la pianiste Annette Haas. De cette union naĂ®tront deux enfants : Pauline (14 novembre 1978) et RaphaĂ«l (2 avril 1981). France Gall partage avec Michel Berger ses annĂ©es de travail et une vie familiale qu’elle privilĂ©gie. Pendant toutes ces annĂ©es, ils essaieront d’alterner leurs sorties d’albums. En 1978, elle monte de nouveau sur les planches, celles du Théâtre des Champs-ÉlysĂ©es pour un show exclusivement fĂ©minin.

En 1979, c’est un spectacle inĂ©dit auquel France participe et qui restera dans toutes les mĂ©moires. L’opĂ©ra rock « Starmania » sera prĂ©sentĂ© pendant un mois au Palais des Congrès de Paris. ComposĂ© par Michel Berger et Ă©crit par l’auteur quĂ©bĂ©cois Luc Plamondon, ce sera la rĂ©ussite que l’on sait, alors que ce genre musical ne rencontrait pas les faveurs des producteurs en France. France y interprète notamment « Besoin d’amour » et « Monopolis »
En 1982, après les sorties des albums « Paris France » (1980) et « Tout pour la musique » (1981), France Gall triomphe plusieurs semaines au Palais des Sports de Paris. Le public reprendra en chĹ“ur des titres devenus des standards de la chanson française : « Tout pour la musique », « RĂ©siste » et « Il jouait du piano debout ». Cette dernière chanson a tellement plu Ă  Elton John qu’il demandera Ă  Michel Berger d’Ă©crire un duo pou lui et France : « Donner pour donner ».

Les annĂ©es 1980 sont celles des grandes actions humanitaires dont l’impulsion est donnĂ©e par les anglo-saxons et leur Band Aid. France Gall se joint aux Chanteurs sans frontières pour aider l’Ethiopie. Avec Michel Berger, Richard Berry, Daniel Balavoine et Lionel Rotcage, elle Ĺ“uvre Ă©galement pour le Mali grâce Ă  leur association Action Écoles. Ainsi, des tonnes de nourritures et des pompes Ă  eau seront expĂ©diĂ©es sous l’Ĺ“il vigilant des artistes.

En 1984, elle sort l’album « DĂ©branche » avant d’enchainer trois semaines au ZĂ©nith de Paris. Elle y interprĂ©tera de nouvelles chansons comme « DĂ©branche », « Hong-Kong Star » et livrera des merveilles acoustiques telles que « Diego libre dans sa tĂŞte » et « CĂ©zanne peint ».

En 1987, France Gall prĂ©sente l’Ă©mouvant album « Babacar » avec notamment une chanson hommage Ă  leur ami Daniel Balavoine : « Évidemment« . Cet album sera le plus gros succès de sa carrière. Suivra un nouveau spectacle qui, du ZĂ©nith de Paris, partira en tournĂ©e dans toute la France. Ce sera l’Ă©blouissant « Tour de France 88 » mis en scène par Berger avec des tubes comme « Ella, elle l’a« .

Après cette tournĂ©e, France Gall explique qu’elle veut prendre du recul et qu’elle ne souhaite plus chanter. Elle ne consent Ă  reprendre le chemin des studios qu’Ă  condition d’enregistrer un album avec Michel Berger. Elle s’investi comme jamais dans cette crĂ©ation Ă  deux voix, pas tout Ă  fait un duo : ce « Double Jeu » surprendra en 1992 avec des titres tels que « Laisser passer les rĂŞves » ou « Superficiel et lĂ©ger« .

Le couple annonce une sĂ©rie de concerts dans diverses salles parisiennes comme La Cigale et Bercy. Malheureusement, le projet est interrompu par la disparition brutale de l’auteur-compositeur-interprète, foudroyĂ© par une crise cardiaque le 2 aoĂ»t 1992 lors d’une partie de tennis dans leur villa de Ramatuelle.

MalgrĂ© la disparition de Michel Berger et un cancer du sein dont elle guĂ©rira, France remonte sur scène en septembre 1993 pour prĂ©senter son spectacle « Simple Je » Ă  Bercy. Elle enchaĂ®ne en 1994 avec un spectacle Ă  la salle Pleyel en compagnie d’une nouvelle troupe. En 1996, l’album « France » prĂ©sente des titres de Michel Berger enregistrĂ©s aux USA et totalement rĂ©orchestrĂ©s. S’en suivra une tournĂ©e, un Olympia et un concert privĂ© pour M6.

Le 15 dĂ©cembre 1997, la jeune Pauline quittait ce monde, emportĂ©e par la mucoviscidose. Par la suite, France Gall n’a fait que de très rares apparitions. Elle a rejoint Johnny Hallyday sur la scène de l’Olympia en aoĂ»t 2000 pour chanter en duo « Quelque chose de Tennessee ». Elle nous prĂ©sente son autobiographie tĂ©lĂ©visĂ©e le 9 octobre 2001 sur France 3 puis celle de Michel Berger le 30 dĂ©cembre 2002. En 2004, elle prĂ©sente son IntĂ©grale, notamment au JT de France 2. Et en 2006 et 2007, elle soutient son amie Mona Chasserio en Ă©tant marraine de son association « CĹ“ur de femmes ». NĂ©anmoins, France expliquera qu’elle prĂ©fère rester dans l’ombre et qu’elle n’envisage pas de rechanter pour le moment. Fin 2007, elle a prĂ©sentĂ© une Ă©mission consacrĂ©e Ă  Michel Berger (diffusion France 2, « Tous pour la musique ») sans pour autant chanter dedans. En 2009, elle crĂ©Ă© pour France 2 un divertissement autour de Starmania.

En 2015, elle annonce le lancement de « Résiste », la comédie musicale qui sera sur scène en 2016 et 2017. Un spectacle qui reprend les plus grand succès de Michel Berger et France Gall.

France Gall nous quitte le dimanche 7 janvier 2018 Ă  l’âge de 70 ans.

Extrait du site www.francegall.net  – WikipĂ©dia.

Open in Spotify

♪ Musique ♪

Quittons dans ce monde insolite
Le bruit des pelles mécaniques
Qui construisent quoi
Faisons taire les mélancoliques
Avec notre propre rythmique et notre joie

Musique
Et que chacun se mette Ă  chanter
Et que chacun se laisse emporter
Chacun tout contre l’autre serrĂ©
Chacun tout contre l’autre enlacĂ©
{L’un contre l’autre}

Musique
Que les orchestres se mettent Ă  jouer
Que nos mémoires se mettent à rêver
Et laissons voyager nos pensées
Laissons aller nos corps et flotter
{L’un contre l’autre}

Musique
On est trop faible pour s’entre-tuer
On est trop seul pour se détester
On est trop mal pour s’en rajouter
On est trop rien pour se déchirer
{Les uns les autres}

Musique
DĂ©posons nos armes Ă  nos pieds
Renvoyons chez elles nos armées
Jetons Ă  terre nos boucliers
Claquons des doigts et frappons du pied
{Un, deux, trois quatre}

Musique
Douce, douce, douce, douce, douce musique
Humm
Douce, douce, douce, douce, douce musique
Humm…

paroles-musique.com
Si le clip n’est plus disponible, merci de nous le signaler par mail ici

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1977 - Marie Laforêt : Il a neigé sur yesterday

ven Juin 18 , 2010
 Marie LaforĂŞt – Il a neigĂ© sur yesterday  ✞ dĂ©cĂ©dĂ© le 2 novembre 2019 âśž Chanson de 1977 et issue de son album Moi je voyage. Écrite par Michel Jourdan et composĂ©e par Jean-Claude Petit et Tony Rallo, la chanson Ă©voque la sĂ©paration des Beatles et fait rĂ©fĂ©rence Ă  […]

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 1996 – Mylene Farmer : « California » »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – Enigma : « The Eyes Of Truth » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Ice MC : Easy »Voir le clip « Hits Des Clips 1998 – Ophélie Winter : « Je marche à l’envers » »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – Star Academy 4 : « Laissez-moi danser » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Jane Birkin : Quoi »Voir le clip « Hits Des Clips 2011 – Radio Killer : « Lonely Heart » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Sabrina : Sexy Girl »Voir le clip « Hits Des Clips 2007 – Gwen Stefani Feat. Akon : « The Sweet Escape » »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Alabina : Salma Ya Salama (Olé Y Ola) »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – The House Keepers : « Go Down » »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Nomad Featuring MC Mikee Freedom : (I Wanna Give You) Devotion »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – Claudio Capéo : Riche »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Philippe Katerine : Stone Avec Toi »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Psy : Angelina »Voir le clip « Hits Des Clips 1980 – Lio : Amoureux Solitaires »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Jean Beauvoir : Gamblin’ man »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Alice Deejay : Will I Ever »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – Reel 2 Real : « I Like To Move It » »Voir le clip « Hits Des Clips 1978 – ABBA : Take A Chance On Me »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Céline Dion : « That’s The Way It Is » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Avalanche : Johnny Johnny Come Home »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – U2 : « Get On Your Boots » »Voir le clip « Hits Des Clips 2020 – Christophe Maé et Youssou N’Dour : L’ours »Voir le clip « Hits Des Clips 1999 – A+ : Enjoy yourself »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Inner City : Good Life »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Akon : Right Now (Na Na Na) »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Eric Serra : My Lady Blue »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – Whitney Houston : « I Have Nothing » »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 – Sinik & Rémy : Enfants Terribles »Voir le clip « Hits Des Clips 1979 – The Jackson : Shake Your Body (Down To The Ground) »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Michael Kiwanuka : You Ain’t The Problem »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Michael Jackson & Justin Timberlake : Love Never Felt So Good »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – BVSMP : I Need You »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – Genesis : Tell Me Why »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Bob Sinclar : « Love Generation » »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Renaud : Les Animals »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Prince & The New Power Generation : Sexy Mother Fucker »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Amir : On dirait »Voir le clip « Hits Des Clips 1984 – The Art Of Noise : Close »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – Cappella : « Tell Me The Way » »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Living In A Box : Living In A Box »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Boulevard des airs : Si la vie avance »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – The Three Degrees : Heaven I Need »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Mike Foyle vs. Signalrunners : « Love Theme Dusk » »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Madonna : Music »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – David Bowie & Mick Jagger : Dancing In The Street »Voir le clip « Hits Des Clips 1974 – Dave : Vanina »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Kova Rea : Nuit d’Amour »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Candi Staton & The Source : « You Got The Love » »