Hits Des Clips 1976 – Noam : Lollipop

Noam – Lollipop

Noam sort en 1976 Lollipop qui est une reprise française de 1958 par les Chordettes. Le titre original, on peut l’entendre dans le film « Stand By Me » de Rob Reiner sorti au cinéma en 1986. Le titre de Noam se retrouve classé en avril 76 dans le hit-parade français ce sera un petit succès mais on reparlera de lui quelques années plus tard grâce à un certain Haim Saban.

Regardez la scène de Lollipop dans le film « Stand By Me » 1986

Noam a bien changé

Noam Kaniel est né le 18 août 1962 à Tel-Aviv en Israël. Doté d’une voix angélique au timbre particulier, Noam est repéré en 1972 en Israël par Mike Brant et le producteur Haim Saban. Mike Brant s’empresse de faire découvrir son protégé à la France. Le succès ne tarde pas, d’autant que les enfants chanteurs sont alors très tendance avec Les Poppys ou Roméo. Les succès s’enchaînent sans difficulté avec « Ima Sheli » (1972), « Viens maman on va danser » (1975), « Lollipop » (1976) et « Qui saura » en hommage à Mike Brant.

Le problème des enfants chanteurs c’est forcément la mue, et le changement de timbre vocal qu’elle occasionne. Noam n’est pas à l’abri et commence à songer à une autre direction une fois l’adolescence venue. Il enregistre le générique français de la série animée Goldorak qui arrive en France en 1978. Goldorak devient un phénomène pour toute une génération, le mot entrant même alors dans la langue usuelle au même titre que Robocop par exemple. Le quarante-cinq tours se vend à quatre millions d’exemplaires et incite Noam a persévérer dans cette voie.

Noam enchaîne alors les génériques de séries animées, tel « Albator 78 » en 1979. Le succès s’estompe peu à peu et Noam sort en 1988 son titre le plus personnel « My Butterfly » où il s’adresse de façon déchirante à son amour de jeunesse tragiquement disparue. En 1995, c’est lui qui interprète la version française du générique de fin de Pocahontas, en duo avec Mimi Félixine. Noam part ensuite aux Etats-Unis où il travaille en tant qu’ingénieur du son et compositeur. Noam se partage entre Los Angeles (Californie) et Paris où il compose pour des artistes français comme Hélène Ségara, Mireille Mathieu, ou Lorie.

Côté cinéma d’animation, Noam compose de nombreuses bandes sons, comme par exemple celles de Pig City en 2001 ou Tara Duncan en 2010. En 2012, la compilation 40 Succès en Or retrace le parcours d’un artiste qui éveille forcément la nostalgie des Ring Parade des années soixante-dix.

Article du site chantefrance.com

Open in Spotify

ouh ouh ouh ouh
ouh ouh ouh ouh

( Lollipop )
( Lollipop )
( Ouh lolli lolli lolli )
( Lollipop )
( Lollipop )
( Ouh lolli lolli lolli )
( Lollipop )
( Lollipop )
( Ouh lolli lolli lolli )
( Lollipop )

[ REFRAIN ]
[ Lollipop ]
[ Lollipop ]
[ Lolli lolli lolli ]
[ Lollipop ]
[ Lollipop ]
[ Lolli lolli lolli ]
[ Lollipop ]
[ Lollipop ]
[ Lolli lolli lolli ]
[ Lollipop ]

Elle ne tient jamais en place
Même en classe
Devant le professeur
Elle danse encore
Au fond de son cartable
Chante un transistor
On s’amuse bien avec elle
On l’appelle

[ REFRAIN ]

Souvent je la vois
Se moquer
Des garçons
Qui lui courent après
Mais quand je la vois
Toujours elle a
Un mot gentil pour moi

[ REFRAIN ]

Elle fait toujours
Au flipper
Un malheur
Elle a battu son prof
Au karaté
D’ailleurs dimanche soir
Elle passe à la télé
Claude François l’a invitée
A chanter

[ REFRAIN ] 3 X

VOS AVIS SUR LE CLIP ET L'ARTISTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.