Hits Des Clips 1976 – Bob Dylan : Hurricane

Bob Dylan – Hurricane

La chanson Hurricane qui veut dire « Ouragan » en anglais résume les actes de racisme envers le boxeur Rubin Carter, que Dylan décrit comme la principale raison de la condamnation dans ce qu’il considère comme un faux procès. Cette chanson fut l’une des quelques tubes protestataire, engagé ou contestataire qu’écrivit Dylan dans les années 1970, et ce fut l’un de ses singles ayant eu le plus de succès de cette décennie, atteignant le 31e rang du Billboard.

Rubin Carter, surnommé Hurricane, est un boxeur américain poids moyens né le 6 mai 1937 à Clifton, New Jersey et mort le 20 avril 2014 à Toronto d’un cancer de la prostate. Il possède également la nationalité canadienne.

Il est notamment connu pour ses condamnations controversées en 1967 et 1976 pour trois meurtres perpétrés en juin 1966 à Paterson (New Jersey), et pour sa libération de prison en 1985, survenue après la cassation de la condamnation en appel. A part la chanson de Bob Dylan, Hurricane est aussi un film de Norman Jewison, Hurricane Carter.

Dylan eut envie d’écrire cette chanson sur le boxeur après avoir lu l’autobiographie  de Carter Le Seizième Round (The Sixteenth Round), que celui-ci lui avait envoyée « à cause de ses engagements antérieurs dans le combat pour les droits civiques ».

Dans son autobiographie, Carter continuait à clamer son innocence et son histoire poussa Dylan à aller lui rendre visite à la prison d’État de Rahway à Woodbridge (New Jersey).

L’histoire de Carter avait également inspiré le réalisateur Norman Jewison, dont le film « Hurricane Carter » avait valu à Denzel Washington le Golden Globe du meilleur acteur et une nomination aux Oscars.

Source : Wikipédia

 

Open in Spotify

 

Pistol shots ring out in the barroom night
Enter Patty Valentine from the upper hall
She sees the bartender in a pool of blood
Cries out, « My God, they killed them all! »
Here comes the story of the Hurricane
The man the authorities came to blame
For somethin’ that he never done
Put in a prison cell, but one time he could-a been
The champion of the world
Three bodies lyin’ there does Patty see
And another man named Bello, movin’ around mysteriously
« I didn’t do it,  » he says, and he throws up his hands
« I was only robbin’ the register, I hope you understand
I saw them leavin’,  » he says, and he stops
« One of us had better call up the cops. »
And so Patty calls the cops
And they arrive on the scene with their red lights flashin’
In the hot New Jersey night
Meanwhile, far away in another part of town
Rubin Carter and a couple of friends are drivin’ around
Number one contender for the middleweight crown
Had no idea what kinda shit was about to go down
When a cop pulled him over to the side of the road
Just like the time before and the time before that
In Paterson that’s just the way things go
If you’re black you might as well not show up on the street
‘Less you want to draw the heat
Alfred Bello had a partner and he had a rap for the cops
Him and Arthur Dexter Bradley were just out prowlin’ around
He said, « I saw two men runnin’ out, they looked like middleweights
They jumped into a white car with out-of-state plates. »
And Miss Patty Valentine just nodded her head
Cop said, « Wait a minute, boys, this one’s not dead »
So they took him to the infirmary
And though this man could hardly see
They told him that he could identify the guilty men
Four in the mornin’ and they haul Rubin in
Take him to the hospital and they bring him upstairs
The wounded man looks up through his one dyin’ eye
Says, « Wha’d you bring him in here for? He ain’t the guy! »
Yes, here’s the story of the Hurricane
The man the authorities came to blame
For somethin’ that he never done
Put in a prison cell, but one time he could-a been
The champion of the world
Four months later, the ghettos are in flame
Rubin’s in South America, fightin’ for his name
While Arthur Dexter Bradley’s still in the robbery game
And the cops are puttin’ the screws to him, lookin’ for somebody to blame
« Remember that murder that happened in a bar? »
« Remember you said you saw the getaway car? »
« You think you’d like to play ball with the law? »
« Think it might-a been that fighter that you saw runnin’ that night? »
« Don’t forget that you are white. »
Arthur Dexter Bradley said, « I’m really not sure. »
Cops said, « A poor boy like you could use a break
We got you for the motel job and we’re talkin’ to your friend Bello
Now you don’t wanta have to go back to jail, be a nice fellow
You’ll be doin’ society a favor
That sonofabitch is brave and gettin’ braver
We want to put his ass in stir
We want to pin this triple murder on him
He ain’t no Gentleman Jim. »
Rubin could take a man out with just one punch
But he never did like to talk about it all that much
It’s my work, he’d say, and I do it for pay
And when it’s over I’d just as soon go on my way
Up to some paradise
Where the trout streams flow and the air is nice
And ride a horse along a trail
But then they took him to the jailhouse
Where they try to turn a man into a mouse
All of Rubin’s cards were marked in advance
The trial was a pig-circus, he never had a chance
The judge made Rubin’s witnesses drunkards from the slums
To the white folks who watched he was a revolutionary bum
And to the black folks he was just a crazy nigger
No one doubted that he pulled the trigger
And though they could not produce the gun
The D.A. said he was the one who did the deed
And the all-white jury agreed
Rubin Carter was falsely tried
The crime was murder « one,  » guess who testified?
Bello and Bradley and they both baldly lied
And the newspapers, they all went along for the ride
How can the life of such a man
Be in the palm of some fool’s hand?
To see him obviously framed
Couldn’t help but make me feel ashamed to live in a land
Where justice is a game
Now all the criminals in their coats and their ties
Are free to drink martinis and watch the sun rise
While Rubin sits like Buddha in a ten-foot cell
An innocent man in a living hell
That’s the story of the Hurricane
But it won’t be over till they clear his name
And give him back the time he’s done
Put in a prison cell, but one time he could-a been
The champion of the world
Source : LyricFind

 

Le site officiel

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1976 - Claude François : C'est comme ça que l'on s'est aimé

jeu Juin 10 , 2010
 Claude François – C’est comme ça que l’on s’est aimé ✞ décédé le 11 mars 1978 ✞ Au sommet de sa gloire dans les années 60 et début 70, Claude François se renouvelle.  En septembre 1976, à l’occasion d’un cocktail organisé pour le lancement du parfum Eau noire qu’il a créé, […]

TRADUIRE LE SITE

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Hélène Rolles : Pour l’amour d’un garçon »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Supermode : « Tell Me Why » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Sting : Russians »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – The Cranberries : Ode To My Family »Voir le clip « Hits Des Clips 1979 – Cerrone : Call Me Tonight »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – Soprano : Roule »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 : The Weeknd – Call Out My Name »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – Fishbach : Un autre que moi »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Madonna : Express Yourself »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Andrea : I’m a lover »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Eric Prydz : Call On Me »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 – OrelSan : Paradis »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – David Bowie : Blackstar »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 : ZAYN – Let Me »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Alessia Cara : Here »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Banderas : This is your life »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Keedz : « Stand on the word » »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Ferry Aid : Let it be »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Blackstreet : « Fix » »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Prefab Sprout : Cars and girls »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Backstreet Boys : Everybody (Backstreet’s Back) »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 – Backstreet Boys : Chances »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Kyo : L’équilibre »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Madonna : « Girl Gone Wild » »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Charlie Puth : Cheating on You »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Michael Jackson : Dirty Diana »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – Charlie Winston : « In your hands » »Voir le clip « Hits Des Clips 1999 – Christina Aguilera : Genie In A Bottle »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Anggun – Être une femme »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Afroman : Because I Got High »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Fine Young Cannibals : She Drives Me Crazy »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Brigitte Fontaine & M : « Y’a des zazous » »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Ultra Naté : « Free » »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Kylie Minogue : Shocked »Voir le clip « Hits Des Clips 2010 – Shakira : Gypsy »Voir le clip « Hits Des Clips 2020 – Sultan : La go à tt le monde »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Coldplay : « Trouble » »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – The Bucketheads : « The Bomb » »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Roman Photo : « Tout Le Monde Groove » »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – 3 Of A Kind : « Babycakes » »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Najoua Belyzel : « Gabriel » »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – Etienne Daho : Tombé pour la France »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Apollo 440 : Ain’t talkin’ ’bout dub »Voir le clip « Hits Des Clips 1987 – Europe : Carrie »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Kiesza : Hideaway »Voir le clip « Hits Des Clips 2007 – Martin Solveig : « Rejection » »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Julien Clerc : Utile »Voir le clip « Hits Des Clips 1995 – Mariah Carey : « Fantasy » »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Bobby Brown : Every Little Step »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Alice Deejay : Will I Ever »