Hits Des Clips 1978 – Claude François : Magnolias For Ever

Claude François – Magnolias For Ever

✞ décédé le 11 mars 1978 ✞

Cloclo Roi du Disco – sa période paillettes

Après un périple en Sardaigne où il a découvert de nouveaux rythmes Disco. Claude François fait écouter ses enregistrements à son complice de toujours Jean-Pierre Boutayre par téléphone. En s’inspirant de ce qu’il entend, Jean-Pierre Bourtayre joue quelques notes au piano pendant que Claude François lui murmure une ligne mélodique… Claude François invite alors son ami à le rejoindre à Cannes. Après une heure de travail, les deux amis sont enchantés : ils ont créé la base musicale de ce que sera « Magnolias For Ever ».

Après des longues négociations, Etienne Roda-Gil lui livre un texte dont Claude François se gardera de modifier une virgule, même s’il ne comprenait pas toutes les nuances…La chanson sort sur l’album « Magnolias for Ever » en décembre 1977 et sur 45 tours en janvier 1978. 

Ce sera son dernier titre de son vivant, extrait de l’album du même nom.

Extrait : Nostalgie.fr

Open in Spotify

Your girl is crying in the night
Is she wrong or is she right
Je ne peux plus rien y faire
Your girl is shining in the night
Burning burning burning bright
Je ne sais plus comment faireDites-lui que je suis comme elle
Que j’aime toujours les chansons
Qui parl’nt d’amour et d’hirondelles
De chagrin, de vent, de frissons
Dites-lui que je pense à elle
Quand on me parle de magnolias
Quand j’entends ces musiqu’s nouvelles
Qui résonn’nt comm’ des bruits de combats
Your girl is crying in the night

Is she wrong, is she right
Je ne sais plus comment faire
Elle est si forte qu’elle se brise
Elle était fière elle est soumise
Comme un amour qui lâche prise
Qui casse et ne plie pas
Tu lui ressembles
Quand elle tremble
Et dans ta voix
J’entends parfois
Un peu sa voix
Elle te ressemble
Quand elle tremble
Quand elle pleure
Là dans le cœur
Des arbres en fleurs.Dites-lui que j’ai peur pour elle

Dans les sous-sols quand il fait noir
Quand j’entends ces musiques nouvelles
Où s’en vient crier le désespoir
Dites-lui que je pense à elle
Dans un grand champ de magnolias
Et que si tout’s les fleurs sont belles
Je me brûl’ souvent souvent les doigts
Des magnolias par centaines
Des magnolias comme autrefois
Je ne sais plus comment faire
Les magnolias sont toujours là
Elle ressemble à toutes les filles
Quand elles aiment comme ça
Qu’elles soient méchantes ou timides
Pauvres violettes ou magnolias
Elle aime les grands ciels humides
Et les déserts où il fait froid
Parfois elle pleure quand j’arrive

Et elle rit quand elle s’en va
Si tu t’en vas dans la tempête
Si tu t’en vas tu la verras
Dites-lui que je suis comme elle
Que j’aime toujours les chansons
Qui parl’nt d’amour et d’hirondelles…

paroles.net

VOS AVIS SUR LE CLIP ET L'ARTISTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.