Hits Des Clips 1971 – Poppys : Non, non, rien n’a changé

Poppys – Non, non, rien n’a changé

 

Ils sont jeunes, ils chantent bien, ceux sont les Poppys évidemment. La chorale d’Anières-sur Seine, marque le début des années 70 par la douceur et la beauté de ses thèmes. La formation s’illustre notamment grâce à : « Non, non rien n’a changé », « Noël 70 », « Non, je ne veux pas faire la guerre », ou encore « Isabelle, je t’aime ».

Une rencontre inopiné

Les Poppys, c’est une histoire qui commence au début des années 70. À Asnières-sur-Seine, Jean Amoureux, s’occupe de sa chorale municipale, composé de garçons d’une dizaine d’années. C’est alors qu’une rencontre change tout, celle avec François Bernheim, l’ancien chanteur du groupe, Roche-Martin (qui comptait également Véronique Sanson et sa sœur Violaine).

Le temps des tubes

L’artiste, désormais directeur artistique se prend d’affection pour la chorale, et après une sélection, il créer le groupe, les Poppys. Cette appellation s’inspire du courant musical à la mode de l’époque, la pop music. Avec leurs costumes de scène multicolores, Les Poppys incarnent un groupe attachant et émouvant.

Régulièrement invités aux émissions de Guy Lux, les enfants-stars cumulent les hits en France, aux Pays-Bas mais aussi en Allemagne.

Des thèmes universels

En pleine guerre du Viêt Nam, les Poppys n’hésitent pas à aborder la paix, la fraternité, l’amour, l’incompréhension face à la guerre, la violence.

La fin du voyage

Les enfants approchant de l’adolescence et les projets personnels de François Bernheim finissent par mettre un terme à l’aventure des Poppys.

Article de nostalgie.fr

Les Poppys ont marqué toute une génération la preuve …

En 1992, un groupe d’enfants se prénommant Mercredi libre sort, pour bien coller à l’époque 90, une nouvelle version de « Noel 70 » 

En 1993 la chanteuse Tamara reprend « non, non, rien n’a changé ».

46 ans après en 2016 les New Poppys qui sont eux aussi issus de l’ensemble des Petits Chanteurs d’Asnières reprennent « non, non, rien n’a changé » comme leurs aînés, stars des années 70.

C’est l’histoire d’une trêve que j’avais demandée
C’est l’histoire d’un soleil que j’avais espéré
C’est l’histoire d’un amour que je croyais vivant

C’est l’histoire d’un beau jour que moi petit enfant
Je voulais très heureux pour toute la planète
Je voulais, j’espérais que la paix règne en maître
En ce soir de Noël, mais tout a continué
Mais tout a continué, mais tout a continué
{Refrain: x2}
Non, non, rien n’a changé
Tout, tout, a continué
Hé! Hé! Hé! Hé!
Et pourtant bien des gens ont chanté avec nous
Et pourtant bien des gens se sont mis à genoux
Pour prier (oui pour prier) {x2}
Mais j’ai vu tous les jours à la télévision
Même le soir de Noël, des fusils, des canons
J’ai pleuré (oui j’ai pleuré) {x2}
Qui pourra m’expliquer que…
{au Refrain}
Moi je pense à l’enfant entouré de soldats
Moi je pense à l’enfant qui demande pourquoi
Tout le temps (oui tout le temps) {x2}
Moi je pense à tout ça mais je ne devrais pas
Toutes ces choses là ne me regarde pas
Et pourtant (oui et pourtant)
Et pourtant, je chante, je chante…
{au Refrain}
C’est l’histoire d’une trêve que j’avais demandée.
C’est l’histoire d’un soleil que j’avais espéré.
C’est l’histoire d’un amour que je croyais vivant.
C’est l’histoire d’un beau jour que moi petit enfant,
Je voulais très heureux, pour toute la planète.
Je voulais, j’espérais que la paix règne en maître,
En ce soir de Noël mais tout a continué,
Mais tout a continué, mais tout a continué.
{au Refrain}
Source : LyricFind
Si le clip n’est plus disponible, merci de nous le signaler par mail ici

VOS AVIS SUR LE CLIP ET L'ARTISTE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.