Hits Des Clips 1983 – Survivor : Eye of the tiger

Survivor – Eye of the tiger

Jimi Jamison décédé le 1 septembre 2014

Eye of the Tiger – on se prenait tous pour Rocky

Extrait : lepoint.fr (août 2018)

Survivor---Eye-of-the-tiger.jpg

Choisi par Sylvester Stallone comme générique d’ouverture du très viril Rocky III en 1982, cet hymne rock, propulsé par le film et la diffusion en boucle du clip sur MTV, deviendra le tube favori des salles de gym du monde entier, compagnon idéal de la sueur et des cris primaux de sportifs du dimanche se rêvant Rocky Balboa, le temps des 4 minutes de l’enivrante ritournelle. «  Eye of the tiger  » fut cette année-là le titre numéro un aux États-Unis, où il squatta la première place des charts pendant 7 semaines consécutives. «  Encore aujourd’hui, sur ma page Facebook, chaque jour, les gens postent des vidéos de leur enfant de 6e qui reprend la chanson à l’école, ou d’une fanfare qui la joue ou même leur propre réinterprétation  », confie Dave Bickler, 65 ans, ex-chanteur de Survivor, «  fier de constater à quel point « Eye of tiger » a traversé les décennies  », même si lui estime modestement avoir simplement «  fait du bon boulot  ». Et dire qu’au début, Stallone souhaitait illustrer Rocky III par le tube de Queen, «  Another one bites the dust  ».

Dans Rocky III, Rocky Balboa, devenu champion du monde de boxe dans sa catégorie, s’est embourgeoisé et n’a pas vu venir l’ascension d’une terreur du ring : Clubber Lang (Mister T), qui le défie publiquement. Après une cuisante défaite face à son brutal challenger bien plus affûté (et ravagé par la mort de son entraîneur de toujours, Mickey), Rocky accepte l’aide de son ex-rival, Apollo Creed (Carl Weathers), qui lui propose de se ressourcer dans le club de ses propres débuts, dans les bas-fonds de L. A. L’objectif : renouer avec la «  niaque  » des rues et retrouver «  l’œil du tigre, mec !  », véritable mantra de courage asséné à Rocky par Apollo entre deux joggings. Contrairement aux deux premiers volets visant plutôt les adultes, Stallone veut cette fois toucher un public plus jeune, celui de la génération MTV. Pour le générique d’ouverture du film (un montage alterné entre la vie de nouveau riche de Balboa et l’ascension du bestial Clubber Lang qui s’entraîne dans des caves crasseuses), Stallone veut donc un titre rock, à l’opposé du plus classique «  Gonna fly now  » de Bill Conti, célébrissime thème du premier Rocky en 1977.

Sly sollicite auprès de Queen les droits du tube «  Another One Bites the dust  », dont la mythique ligne de basse et le titre lui paraissent convenir à merveille. Refus des intéressés. Ami personnel de Stallone, le producteur de musique Tony Scotti (actuel mari de Sylvie Vartan, qu’il épousa en 1984) lui suggère alors d’écouter un nouveau groupe de rock qu’il manage : Survivor, formation créée en 1978, à Chicago, par le guitariste/compositeur Jim Peterik. Sylvester Stallone suit son conseil et flashe particulièrement sur le titre «  Poor Man’s Son  », troisième morceau de l’album Premonition (1981), le second disque du quintet. La star aime le son brut et les claviers pop de la chanson : faute de Queen, Survivor fera l’affaire. Et c’est ainsi qu’un beau jour, en rentrant du supermarché, Jim Peterik découvre sur son répondeur un message de Stallone lui proposant de composer la chanson titre de Rocky III. L’acteur-réalisateur souhaite un style dans l’esprit de «  Poor Man’s Son  » (ainsi que «  Take you on a saturday  », un autre titre de Premonition) et fait parvenir au groupe une cassette VHS d’un montage provisoire du film.

La fameuse introduction Balboa/Clubber Lang est alors d’ailleurs toujours illustrée par…. «  Another One Bites the Dust  ». Baissant le son du poste, Jim Peterik empoigne sa guitare Les Paul et, avec Frankie Sullivan, testera les premiers riffs coordonnés avec les images. Les célèbres accords d’intro d’ «  Eye of the tiger  » lui viendront à partir d’un autre morceau de Survivor, «  Youngblood  », figurant sur leur premier album. Les paroles, écrites avec Sullivan, s’inspirent de la thématique «  phénixienne  » du récit. «  Eye of the tiger  » célèbre la rage de vaincre des challengers, le frisson de la reconquête et de la survie face à plus fort que soi («  It’s the eye of the tiger, it’s the thrill of the fight, risin’up to the challenge of our rival  »). Belle osmose avec le nom même du groupe.

Les deux compères hésiteront un temps à baptiser le morceau «  Survival  », avant de se raviser pour «  Eye of the tiger  », une évidence pour mieux faire corps avec la réplique-clé du film. En trois jours, la chanson est terminée. Le 1er février 1982, une maquette est enregistrée à Chicago, quasiment en une seule prise : «  J’ai découvert les paroles et la musique le jour même  », se souvient Dave Bickler. Nous n’avions rien répété, mais j’ai laissé le morceau m’envahir. Il a un tempo swing beaucoup plus technique qu’en apparence, il laisse beaucoup d’espace, qu’il faut savoir occuper au bon moment, il ne fallait surtout pas l’attaquer bille en tête.  » La maquette envoyée à Stallone lui plaira tellement qu’il l’utilisera telle quelle pour le film, à quelques broutilles près. Le temps presse, la sortie du long métrage est fixée au mois de mai. «  Eye of the tiger  » inaugurera aussi le 3e album de Survivor, au titre identique et sortant simultanément avec Rocky III. Anecdote amusante : en 1984, à Los Angeles, le guitariste de Queen, Brian May, assiste à un concert de Survivor. En coulisses, le guitariste parolier Frankie Sullivan en profitera pour offrir à son idole une copie de la fameuse VHS de Rocky III illustrée par «  Another One Bites the Dust  ».

Lauréate d’un Grammy Award, nommée à l’oscar de la meilleure chanson originale, Eye of the Tiger était on ne peut plus raccord avec cette nouvelle Amérique bombant le torse, portée par l’aube des années Reagan. En cette décennie 80 naissante où les salles de fitness commencent à pousser comme des champignons et où le culte du corps est érigé en mode de vie autant qu’en atout de séduction (1982 est aussi l’année du tube «  Physical  », d’Olivia Newton John), «  Eye of the Tiger  » et sa célébration de l’instinct de survie tape dans le mille. L’efficacité avec laquelle le film de Stallone met en valeur le morceau, omniprésent à l’écran (même si absent de la première bande-annonce), va d’autant plus contribuer à sa pérennité que Rocky III est l’un des volets les plus populaires de toute la franchise.

Les qualités mélodiques de la chanson font le reste, avec cette rythmique entêtante, parfaite pour accompagner une activité physique, couplée au lyrisme presque émouvant du chant de Bickler. À ce jour, le titre s’est depuis écoulé à plus de neuf millions de copies, ventes digitales et vinyle comprises. «  Les gens me racontent régulièrement des anecdotes liées à la chanson  », s’amuse Bickler. «  Je me suis récemment rendu avec ma famille dans un refuge pour adopter un chat. La responsable m’a raconté comment, pendant le marathon de New York, à un kilomètre de la fin, éreintée, elle s’apprêtait à abandonner quand un riverain s’est mis à diffuser plein pot Eye of the Tiger par la fenêtre. Ça l’a requinquée jusqu’au bout !  » Tentez l’expérience : le simple sifflotage de son refrain diffuse une sourde énergie communicative et vous donne envie d’enfiler un short.

Bande-annonce de Rocky III (1982) de et avec Sylvester Stallone

 

Créé à Chicago États-Unis durant l’hiver 1977, Survivor est un groupe de hard FM et hard rock américain constitué de cinq musiciens.

Le groupe doit sa popularité dans les années 1980 aux tubes « Burning heart » et « Eye of the tiger », tous les deux bandes originales des films Rocky III et Rocky IV de Sylvester Stallone.

Les cinq musiciens Gary Smith, Jim Peterik, Frankie Sullivan, Dave Bickler et Dennis Johnson constituent les membres fondateurs de Survivor.

Vers la fin de l’année 1978, le groupe signe un contrat d’enregistrement avec Scotti Bros records. Puis, sous l’impulsion de John Kolodner, patron du label A&R ou Atlantic Records, les Survivor vont en studio et enregistrent leur premier album.

Les musiciens n’ont pas cherché loin pour le titre, ils l’ont juste baptisé « Survivor ». Réalisé en 1980, le disque ouvre la voie du succès au groupe notamment avec le single « Somewhere in America » adoré des fans de leur pays.

Après une série de concerts et une tournée de huit mois, les vedettes reviennent dans leur quartier général. Le bassiste Stephen Ellis et le batteur Marc Droubay viennent compléter le line-up et le groupe retourne tout de suite en studio.

Les sessions d’enregistrements aboutissent en 1981 à la réalisation de « Premonition » considéré comme le meilleur disque du groupe par les fans. En effet, son succès dépasse largement celui du premier opus grâce aux deux singles « Summer nights » et « Poor mans son » mais on ne peut pas encore parler d’exploit spectaculaire.

Le véritable coup d’éclat pour Survivor vient en 1982 à la sortie de l’album phare « Eye of the tiger ». Écrit pour le film « Rocky III » de Sylvester Stallone, le single du même titre amène le groupe sous les feux des projecteurs.

Les yeux du public américain et international sont braqués sur les Survivor. Le tube « Eye of the tiger » est au top des US Charts pendant sept semaines entières et remporte un grammy award.

Elu Best New Song aux People’s Choice Awards, il a également été nominé aux Oscars. Très populaire dans le milieu de la boxe, la chanson sera utilisée par certains lutteurs professionnels dans leurs entraînements.

Au cinéma, après « Rocky III », elle reviendra très souvent puisqu’elle figurera sur la bande son de plusieurs films comme « Big fat liar » de Shawn Levy ou « Kicking & screaming » de Jesse Dylan ou encore « Persepolis » de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud. On la retrouvera également au jeu vidéo dans « Guitar hero world tour ».

Puis « Eye of the tiger » sera repris par de nombreux artistes tels que Sylvie Vartan , At Vance, Paul Anka et Amel Bent. Bien évidemment, elle sera toujours à la une des concerts donnés par le groupe dans tout le territoire américain.

La version de Sylvie Vartan « Faire quelque chose » (1982)

Dave Bickler quitte le groupe en 1983 et se fait remplacer par le chanteur Jimi Jamison. Les succès s’enchaînent pour les rockers, leur cinquième album « Vital signs » de 1984 est sacré multi-platine. D’ailleurs, il arrive au sommet du classement des Album Rock Charts grâce notamment au hit single « Can’t hold back ».

Après cet exploit, les Survivor partent en tournée dans le monde entier et continuent à créer. Malgré leur emploi du temps très serré, ils trouvent l’occasion de produire « Burning heart » pour le film « Rocky IV » de Sylvester Stallone.

Là, les rockers cartonnent encore aux Hot 100 charts et sont couronnés de disques de platine. Leur aventure est jalonnée de succès jusqu’en 1988 où les ventes commencent à baisser malgré leurs efforts de promotion.

Les rockers se quittent alors après avoir rassemblé leurs meilleurs hits en 1989. Mais ils vont se retrouver au début des années 1990. 1993 voit d’ailleurs la sortie de leur compilation « Greatest hits ». Petit à petit, les musiciens regagnent leur place d’honneur.

Des singles comme « Hungry years » et « You know who you are » marquent leur retour en force sur la scène nationale et internationale.

Depuis, les Survivor continuent à passer en studio et donner des concerts avec quelques changements dans le line-up.

Source : Nostalgie.fr

La mort de Jimi Jamison

Saviez-vous que l’ancien chanteur des Survivor avait signé le mémorable 

I’m Always Here, le générique d’Alerte à Malibu

Le , Jimi Jamison annonce son retour dans Survivor. En 2013, des sources fiables annoncent que le guitariste Frankie Sullivan a réussi à réunir les membres de Survivor au complet avec Dave Bickler, le groupe ayant prévu de rallier ses deux chanteurs connus, Dave Bickler et Jimi Jamison pour effectuer une tournée et se réunir en studio.

En 2014, le fils de Frankie, Ryan, prend la place de Droubay sur la batterie, obligé de quitter le groupe pour raisons de santé. Le , Jamison meurt des suites d’une crise cardiaque dans sa résidence à Memphis, dans le Tennessee, à l’âge de 63 ans. Jamison a donné son dernier spectacle la veille de sa mort soit le  à Morgan Hill, en Californie, au concert bénéfice CANcert durant le « ARTTEC Summer Concert Series ». Le concert servait à ramasser des fonds pour des associations à but non lucratif supportant les patients atteints d’un cancer. Le concert de Survivor durait 58 minutes et on pouvait y entendre Feels Like LoveBroken PromisesTake You on a SaturdayHigh on YouRockin’ into the NightThe Search Is OverRebel GirlI Can’t Hold BackBurning HeartPoor Man’s SonIt’s the Singer Not the Song et Eye of the Tiger.

En , le Classic Rock Magazine révèle la cause de la mort de Jaminson : « Le coroner du comté de Shelby confirme que Jamison est mort d’une crise cardiaque mais le rapport cite que cette crise cardiaque est causée par une hémorragie cérébrale, une intoxication aiguë à la méthamphétamine ayant contribué à la mort. Cette mort est accidentelle. »

En , Survivor joue à Nashville avec un nouveau chanteur de 21 ans, Cameron Barton, aux côtés de Dave Bickler. En , Bickler est de nouveau renvoyé du groupe.

Source : Wikipédia

Open in Spotify

 

Risin’ up, back on the street
Did my time, took my chances
Went the distance, now I’m back on my feet
Just a man and his will to survive
So many times, it happens too fast
You trade your passion for glory
Don’t lose your grip on the dreams of the past
You must fight just to keep them alive
It’s the eye of the tiger, it’s the thrill of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
Face to face, out in the heat
Hangin’ tough, stayin’ hungry
They stack the odds ’til we take to the street
For the kill with the skill to survive
It’s the eye of the tiger, it’s the thrill of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
Risin’ up, straight to the top
Had the guts, got the glory
Went the distance, now I’m not gonna stop
Just a man and his will to survive
It’s the eye of the tiger, it’s the thrill of the fight
Risin’ up to the challenge of our rival
And the last known survivor stalks his prey in the night
And he’s watchin’ us all with the eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger
The eye of the tiger
Source : LyricFind

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1983 - Jacqueline Taïeb : Les chanteurs disent la vérité

mar Août 31 , 2010
 Jacqueline Taïeb – Les chanteurs disent la vérité   Sorti en 1983 sous le label (Feuille Verte) « Les chanteurs disent toujours la vérité », une chanson « rock années 80 », où éclate son sens de la mélodie, dans laquelle elle cite standards et succès du moment (Souchon, Iglésias, Macias, Johnny, […]

TRADUIRE LE SITE

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Rozalla : Are You Ready To Fly ? »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Salt ‘N’ Pepa : Let’s Talk About Sex »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – The Pussycat Dolls : « I Hate This Part » »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Sandra : Don’t Be Aggressive »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Hakimakli : « Dilly Dally » – Version Française »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Hermes House Band : « The Rhythm Of The Night » »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – Madonna : « Celebration » »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Myriam Abel : Baby can I hold you »Voir le clip « Hits Des Clips 1969 – Shocking Blue : Venus »Voir le clip « Hits Des Clips 2008 – Keedz : « Stand on the word » »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Anne : Si ma vie tourne bien »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Madonna : Oh Father »Voir le clip « Hits Des Clips 2018 – MHD : XIX »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Sandra : Johnny Wanna Live »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – Bryan Adams : Please Forgive Me »Voir le clip « Hits Des Clips 2011 – Cassius : « I 3 U So » »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Magic System – « C chô, ça brûle !!! » »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Three Drives : « Letting You Go (Greece 2000) » »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Mylene Farmer : M’effondre »Voir le clip « Hits Des Clips 1968 – The Beatles : Revolution »Voir le clip « Hits Des Clips 2010 – Taio Cruz Feat. Ludacris : « Break Your Heart » »Voir le clip « Hits Des Clips 1992 – Indra : Temptation »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – A-HA : Stay On These Roads »Voir le clip « Hits Des Clips 2003 – B2K & P. Diddy : « Bump, Bump, Bump » »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Michael Jackson : Speed Demon »Voir le clip « Hits Des Clips 2007 – Arctic Monkeys : Brianstorm »Voir le clip « Hits Des Clips 1984 – Yes : Owner of a Lonely Heart »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Demon vs. Heartbreaker : « You Are My High » »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Pharrell Williams : « Happy » »Voir le clip « Hits Des Clips 2014 – Roosevelt : Sea »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Mad’House : « Like A Virgin » »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Moony : « Dove (I’ll Be Loving You) » »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Madonna : Ghosttown »Voir le clip « Hits Des Clips 2020 – Bob Sinclar : I’m On My Way »Voir le clip « Hits Des Clips 2017 – KeBlack : Elle Fait Que M’Tema »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Lea Michele : Christmas in New York »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Début de Soirée : Nuit de folie »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Walk The Moon : Shut Up and Dance »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 –  Christina Aguilera : Come On Over (All I Want Is You) »Voir le clip « Hits Des Clips 2007 – Kaolin : « Partons vite » »Voir le clip « Hits Des Clips 2019 – Jenifer : On oublie le reste »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – Evanescence : « My Immortal » »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Keen’V : Rien qu’une fois »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Soul ll Soul : Keep On Movin’ »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Alessia Cara : Here »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Douchka : Taram et le chaudron magique »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Dorothée : La Machine Avalé »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – The B-52’s : Love Shack »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – ItaloBrothers :  » This Is Nightlife » »Voir le clip « Hits Des Clips 1979 – Sheila & the B. Devotion : Spacer »