Hits Des Clips 1980 – Kurtis Blow : The Breaks

Kurtis Blow – The Breaks

‘The breaks’ est l’un des titres phares de l’année 1980 et est interprété par Kurtis Blow. De son vrai nom Kurtis Carter, c’est un rappeur et producteur américain. Il est le premier rappeur ayant atteint le succès et le premier à avoir signé chez une major … Il a aussi produit le groupe The Fat Boys et apparaît sur le film « Krush Groove » où la chanson « If I Ruled the World » égale pratiquement son plus gros premier succès …

Source : flash80.com

 

Né le 9 août 1959 à Harlem, il commence à se produire en public en 1976 comme danseur de break dance et DJ, sous le nom de DJ Kool Kurt. La même année il s’inscrit au City College of New York et devient directeur des programmes pour la station de radio de l’établissement. En 1976 toujours, il rejoint le groupe The Force, dont le leader n’est autre que Russell Simmons (Def Jam) qui sponsorise des fêtes dans Harlem et devient par la suite son manager. En devenant MC il prend le pseudonyme de Kurtis Blow. Il commence à se présenter comme le « rappeur numéro un du Queens ». Le petit frère de Russell, Joseph, devient son DJ sous le nom de DJ Run, The Son of Kurtis Blow.

À la fin des années 1970, un journaliste, Robert Ford, prend contact avec Blow et publie des articles le concernant dans le magazine Billboard. Simmons le convainc du potentiel commercial de Kurtis Blow. J.B Moore finance alors la chanson Christmas Rappin’ écrite par Kurtis Blow et Ford. Il compte plus de 500 000 exemplaires écoulés. Sa suite The Breaks, se vend également à un demi-million d’exemplaires, est élue chanson de l’année, et certifié disque d’or aux États-Unis. Il est le premier rappeur à jouer à l’international. Malgré le succès, aucune maison de disques ne le signe, ne voyant dans le rap qu’un phénomène ponctuel. Mais un chef de produit de chez Mercury entend la chanson et décide de le signer.

En 1980, Kurtis Blow joue avec Bob Marley au Madison Square Garden devant 20 000 personnes. Il publie ensuite un album par an, bien qu’il ait du mal à égaler sa performance artistique et commerciale de The Breaks. En 1982 à New York et en 1984 à Pier, il fait la première partie du groupe de punk britannique The Clash lors de leurs concerts en plein air. Sur l’album Kingdom Blow, Kurtis Blow collabore avec Bill Black sur le titre Street Rock. Il produit aussi le groupe The Fat Boys et apparaît sur le film Krush Groove où la chanson If I Ruled the World égale pratiquement son plus gros succès, The Breaks. À cette époque, Blow devient un producteur de disques et aide de nouveaux groupes. Il s’agira de son dernier tube, Kurtis Blow étant ensuite détrôné par les rappeurs de la nouvelle génération. Il continue à s’impliquer malgré tout dans le mouvement hip-hop. Il fait des morceaux pour le feuilleton One to Live et passe également plusieurs années comme DJ résident pour la station de radio hip-hop de Los Angeles, Power 106, avec son émission Kurtis Blow Old School Show. En 1999, il collabore avec le groupe de hip-hop italien Articolo 31 sur le titre Xche si, dans l’album éponyme.

En 2004, Kurtis collabore avec Bomfunk MC’s sur la piste Hey Everybody de leur album Reverse Psychology. En 2007, Blow met l’accent sur la spiritualité, comme l’atteste Kurtis Blow Presents: Hip Hop Ministry, une compilation de hip-hop chrétien.

Source : Wikipédia

Open in Spotify

 

Ho! Ho! Ho!
Tonto, jump on it, jump on it, jump on it
Kemosabi, jump on it, jump on it, jump on it
Custer, jump on it, jump on it, jump on it
Apache, jump on it, jump on it, wowowowowowowowowo!
A-hunga-hunga-hunga-hunga
I’m Big Bank, I am the Chief
I got a lot of raps but I’ll be real
I never need a horse I like to chill
so I, drive up in my new Seville
My Tribe went down in the hall of fame
Cause I’m the one who shot Jesse James
Pound for pound, I will never break down
(Big Bank!) No sir, I don’t mess around
Tonto, jump on it, jump on it, jump on it
Kemosabi, jump on it, jump on it, jump on it
Custer, jump on it, jump on it, jump on it
Apache, jump on it, jump on it, wowowowowowowowowo!
A-hunga-hunga-hunga-hunga
Like Kemosabi, of course it’s me
I’m better known as the Master G
A firing squad, sensed the danger
When they’re stung by the rapping ranger
Had a little talk with my medicine man
He said, « Get them squaws, fast as you can »
To all you girls, that want to join my Tribe
Just move to my rhythm, and feel my vibe
Put up a fuss, in the end you’ll agree
When you come inside, my tee-pee
As I said before, you could sense the danger
When you’re stung by the rapping ranger
When Silver and I, take a route
All you suckers better step aside
I sting squaws, then I run away
Heyo Silver, is what I say!
Ho! Ho!!
Hit it gang!
Ho! Ho! Ho!
Tonto, jump on it, jump on it, jump on it
Kemosabi, jump on it, jump on it, jump on it
Custer, jump on it, jump on it, jump on it
Apache, jump on it, jump on it, wowowowowowowowowo!
A-hunga-hunga-hunga-hunga
A pow-wow, just rock it out
Finger poppin’ to the break of dawn
Keep it rockin’ like the stuff that we call maize
(What’s that?) Hot buttered popcorn
You just hippa-hoppa-dippa-boppa bang the boogie
Woogie betcha want to boogie again
And you can put me to the test at your request
I rock you out of your moccasin
Kemosabi got down, took off his mask
He kicked off his shoes and did the Monster Mash
Tommy came along, saw what was happenin’
His head began to boppin’ his foot start to clappin’
Go slam, dunk, do the jerk
And with the mic is how my smoke signals work
They were jammin’ off a record that said it best:
« Now what you hear is not a test! »
Aowowowowowowowowowowowo
A-hunga-hunga-hunga-hunga
Aowowowowowowowowowowowo
A-hunga-hunga-hunga-hunga
Tonto, jump on it, jump on it, jump on it
Kemosabi, jump on it, jump on it, jump on it
Custer, jump on it, jump on it, jump on it
Apache, jump on it, jump on it, wowowowowowowowowo!
A-hunga-hunga-hunga-hunga
Tonto, jump on it, jump on it, jump on it
Kemosabi, jump on it, jump on it, jump on it
Custer, jump on it, jump on it, jump on it
Apache, jump on it, jump on it, wowowowowowowowowo!
A-hunga-hunga-hunga-hunga
Source : LyricFind

Si le clip n’est plus disponible, merci de nous le signaler par mail ici

COMMENTAIRES

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clip suivant

Hits Des Clips 1980 - Lio : Amoureux Solitaires

ven Juil 9 , 2010
> Lio – Amoureux Solitaires Amoureux solitaires est une chanson du répertoire de Lio sortie en 1980. Elle est l’adaptation de Lonely lovers du groupe de punk français Stinky Toys, chanson composée par Jacno avec des paroles d’Elli Medeiros. Les paroles françaises sont de Jacques Duvall. Le single a été […]

TRADUIRE LE SITE

MUR DE CLIPS

Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Madonna : « What It Feels Like For A Girl » »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Starting Rock Feat. Diva Avari : « Don’t Go » »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Daddy Yankee Feat. Big Ali : « Lovumba » »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Samantha Fox : Touch Me (I Want Your Body) »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Justin Bieber : What Do You Mean? »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Daft Punk : « One More Time » »Voir le clip « Hits Des Clips 2006 – Najoua Belyzel : « Gabriel » »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – Dr Alban : It’s My Life »Voir le clip « Hits Des Clips 1990 – Benny B : Vous êtes fous ! »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Bruno Mars : 24K Magic »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Robin Thicke Feat T.I. & Pharrell : « Blurred Lines » »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Depeche Mode : Behind The Wheel »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Robert Miles : « One & One » »Voir le clip « Hits Des Clips 1977 – Marie Laforêt : Il a neigé sur yesterday »Voir le clip « Hits Des Clips 2009 – Yuksek : « Tonight » »Voir le clip « Hits Des Clips 1999 – Christina Aguilera : Genie In A Bottle »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Ashanti : Foolish »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Loony Bin : « So Mad » »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – Classe Mannequin : « Essaye d’imaginer » »Voir le clip « Hits Des Clips 1976 – KC & The Sunshine Band : That’s The Way I Like It »Voir le clip « Hits Des Clips 2000 – Darude : « Sandstorm » »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Gregorian : So Sad »Voir le clip « Hits Des Clips 1981 – Adam & The Ants : Stand And Deliver »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – Snoop Doggy Dogg : « What’s My Name » »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Bruno Mars : « When I Was Your Man » »Voir le clip « Hits Des Clips 1994 – Beastie Boys : « Sabotage » »Voir le clip « Hits Des Clips 1993 – L’Affaire Louis’ Trio : Mobilis in mobile »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Daft Punk Feat. Pharrell Williams : « Lose Yourself to Dance » »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Cerrone : Move Me »Voir le clip « Hits Des Clips 2002 – Tina Arena : Tu es toujours là »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Twenty One Pilots : Stressed Out »Voir le clip « Hits Des Clips 2015 – Echosmith : Cool Kids »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – Emma Daumas : « Tu seras » »Voir le clip « Hits Des Clips 2004 – MC Solaar – « Hijo De Africa » »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Ahzee : Born Again »Voir le clip « Hits Des Clips 2013 – Bakermat : « One Day (Vandaag) » »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – Valerie Dore : The Night »Voir le clip « Hits Des Clips 1986 – Johnny Hallyday : Je t’attends »Voir le clip « Hits Des Clips 1997 – Skunk Anansie : « Brazen (weep) «  »Voir le clip « Hits Des Clips 2001 – Madonna : « Don’t Tell Me » »Voir le clip « Hits Des Clips 1985 – Les Rita Mitsouko : Marcia Baila »Voir le clip « Hits Des Clips 2005 – Daft Punk : « Robot Rock » »Voir le clip « Hits Des Clips 1984 – Alphaville : Big In Japan »Voir le clip « Hits Des Clips 2016 – Keen’V : Rien qu’une fois »Voir le clip « Hits Des Clips 1991 – Deee-Lite : Power of love »Voir le clip « Hits Des Clips 1983 – David Bowie : China Girl »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Madonna : « Girl Gone Wild » »Voir le clip « Hits Des Clips 1988 – Marrs : Pump up the volume »Voir le clip « Hits Des Clips 2012 – Circus : « Sur une fil » »Voir le clip « Hits Des Clips 1989 – Lova Moor : Et Je Danse »